Pour l'édition 2017 du festival
Contre pouvoir


Quels contre- pouvoirs faut-il mettre en place pour promouvoir plus de justice et de solidarité à tous les échelons – national, européen, mondial, voire planétaire ? Cette tâche est plus nécessaire aujourd’hui parce que l’opulence des uns et la détresse des autres n’ont jamais été aussi marquées ; plus difficile, parce que tout semble organisé pour satisfaire les exigences des élites.

Quel pouvoir reste-t-il aux contre-pouvoirs ? Peut-on changer le monde sans prendre le pouvoir ?
Un contre pouvoir doit-il prendre le pouvoir ou choisir d’être toujours un puissant contre- pouvoir capable de peser dans les décisions ? Quels sont les remparts contre les abus de pouvoir ?
La Justice, les ONG ou institutions de défense des libertés civiles, des mouvements antiglobalisation, la Presse, les médias, les individus, la société civile ….Les anticorps existent !

Nous tenterons de répondre à travers des cartes blanches - documentaires ou longs métrage- à ces questions en complète synchronie avec l’actualité de ce début de siècle.
Un documentaire à l’honneur en présence du réalisateur : Contre-pouvoirs de Malek Bensmaïl, documentaire en immersion dans la rédaction du quotidien algérien El Watan, récit d'un combat perpétuel où la victoire – celle de la liberté d'opinion face aux entorses les plus cyniques – est loin d'être acquise.

Et comme le souligne John Holloway, par-dessus tout, le principal point de référence n’est pas l’Etat mais la société que nous souhaitons créer !